Les BLEUS

Finlande-France(0-1): l’analyse corrompue et biaisée

Prendre du plaisir avec les Bleus est devenu aussi probable que l’élection de Muriel Robin à Miss Univers. Prendre les 3 points reste mathématiquement plus plausible me murmure mon prof de math sur Trombi. Et les hommes de Deschamps ne s’en sont pas priver. Une Trêve internationale avec un avant-gout de l’hiver puisque l’Equipe de France de football se déplaçait en terre finlandaise pour un match capital à Helsinki. On ne vous fera pas la météo, la dernière fois que Diaby avait vêtu le maillot bleu c’était avec le coq sportif en branding… Une très longue absence marquée par des blessures bloquées sur le mode REPEAT. C’est dire si l’O.M.S en sait plus sur l’homme que l’ensemble du corps médical d’Arsenal.

Coté Taquetique, une compo intéressante à une pointe en la présence de Benzema.  Pas d’association avec Giroud qui brille pourtant en club en compagnie de Chamakh. Derrière, Deschamps n’a toujours pas vu les matchs d’Evra avec Manchester United. Dédé n’a pas non plus causé avec le médecin du PSG qui a consulté Réveillère. Le Staff de la FFF ne perd pas son temps sur Twitter. Il préfère compter le nombre de match de suspension qu’il reste à Anelka. Didier a cependant observé le grand danger que représentait l’adversaire, il a donc titularisé la jeune charnière Mapou-Sakho en y apportant une touche d’expérience douteuse, un unijambiste sur le couloir droit et un Alain Delon pour parler à la 3ème personne sur le couloir gauche.

Grosse ambiance au Finlande Stadium (nom du stade à vérifier sur wikipédia), beaucoup de blondasses qui gueulent comme des écossaises. Bel hommage à Mr Thomson l’arbitre de la rencontre.  Un début de match poussif des bleus qui vont donner l’impression de s’échauffer pendant les 10 premières minutes. Seul Ribery et Menez semblent concernés. Le premier étant grandement responsable d’une fessée avec le Bayern, le second est auteur d’une belle prestation avec le PSG contre le LOSC. C’est dans la continuité des choses… pendant un quart d’heure seulement.

13ème : la plus grosse occasion est pour la Finlande, un tacle suspect. L’arbitre qui porte le même nom que ma télé ne siffle pas.

14ème : Cabaye se croit à Newcastle et détruit le genou d’un adversaire. Un carton jaune seulement. Belle promotion pour la Premier League.

15ème : malgré le grand froid, les scandinaves sont chauds et obtiennent un corner. Oui le corner comme la touche sont des faits de jeu considérés comme dangereux dans les LiveScore finlandais.

21ème : A l’ origine un très bon travail de Benzema qui sert parfaitement le grand londonien. Abou Diaby ouvre le score sans se blesser. Belle prouesse, après 5 ans de calvaire, le corps médical va enfin pouvoir partir en week-end.

25ème : frappe de Benzema dans un angle fermé.

37ème : Lloris sort une manchette pour écarter le danger sur corner. Lloris n’est pas finlandais mais c’est un grand garçon.

Les finlandais vont proposer un semblant d’action dangereuse. Mais les frappes sont trop molles pour inquiéter l’ex-doublure de Vercoutre. Et puis les bleus sont solides à l’image de ce tacle de Sakho (29ème). Une charnière Mapou-Sakho qui se débrouille bien mais attention à ne pas s’extasier face à un adversaire aussi coriace.

Au retour des vestiaires, la rencontre ne sera guère plus agréable à suivre. Vous m’excuserez par avance d’avoir fait l’impasse sur des actions chaudes, j’ai souvent été aux sanitaires.

60ème : Reprise de Menez… ambassadeur du Rugby à 15.

62ème : très joli combinaison dans un mouchoir de poche entre Benzema et Ribery. Très belle entente entre ces deux-là, il faudrait enquêter.

63ème : belle perte de balle du meilleur ami de Suarez, les Bleus ont bien failli payer cette légèreté. Encore une belle promotion pour la Premier League.

64ème : Valbuena remplace Menez. Un marseillais qui échange un sourire avec un parisien, sans doute la plus belle action du match.

71ème : Bonne montée du milieu offensif. Benzema est cependant signalé hors-jeu.

73ème : l’accélération paralympique d’Anthony Réveillère révèle toute l’importance de la conduite de balle chez un joueur professionnel.

80ème : les finlandais contrent. Il faudra revoir la passe en profondeur à l’entrainement

84ème : Hugo Lloris est réveillé par une tête finlandaise. Une jolie parade sous les yeux de Landreau capitaine du banc de touche.

88ème : Patrice Evra déborde lui-même. Il y a une taupe sur la pelouse.

Au final et malgré quelques frayeurs sur la fin, les Bleus ont réalisé une prestation plutôt correcte face à un adversaire très moyen. Abou Diaby a signé son grand retour par la meilleure des manières. Benzema a dézoné presqu’autant qu’Anelka mais il a l’air d’apprécier d’évoluer dans ce registre. Cabaye n’a pas été à son meilleur niveau mais n’est pas le plus à blâmer. Que dire de l’apport des latéraux ? Des centres à l’aveuglette qui ne trouvent personne. Des montées aussi rares  que la présence d’un père de famille lors d’un clasico. Bref, l’EDF recrute, envoyez vos CV aux ressources humaines. Débutants acceptés.

A lire impérativement, les Notes du Tocard.

RDV mardi.

 

Previous post

Finlande-France: les Notes du Tocard Nantais

Next post

France-Biélorussie: les Notes du Tocard Nantais

The Author

avatar

Mr Minutes

Retraité et ex-taulard de la J-League, je trinque à ma liberté conditionnelle chaque jour. Surnommé "le Tigre" par National Géografic et par mes pairs, j'emmerde tout ceux qui ne sont pas d'accord avec moi même quand ils sont d'accord.
C'est dire, mon sens du discernement et ma capacité à raisonner dans l'inconnu.

Grosse expérience en journalisme, j'ai été Rédac Chef de l'Equipe, de France Football, et Mickey Magazine (rubrique sport).

Grosse légitimité pour parler foot avec ton beau-père.