Chroniques

Top 10 des Footballeurs qui respectent le Code de la Route

C’est bien connu : mises à part les escort girls, la Playstation et les Balisto, les joueurs de football professionnels n’ont que peu de passions. Ah si en fait ! Il suffit de se poster un quart d’heure devant le centre d’entraînement de n’importe quelle formation de Ligue 1 pour se rendre compte que nos chers footeux kiffent bien les voitures. Ils aiment s’afficher dans les rues de leurs villes au volant de grosses caisses de luxe, sportives ou tout terrain, mais, avant tout, bien voyantes.

Les footballeurs professionnels sont donc fans de bolides. Mais un feuilletage assidu de la presse et un maniement efficace des mots-clés sur les moteurs de recherche permet rapidement de constater que la réciproque n’est pas forcément valable. Au contraire !

On peut même affirmer que, si les mecs, qui sont super bien payés pour taper dans un ballon et courir après en short et chaussettes longues, aiment les voitures, les voitures, elles, ne les aiment pas tellement. Il faut dire qu’ils ont tendance à les maltraiter. C’est ce que va vous démontrer ce Top 10 des footballeurs et leurs bolides.

10 – Sylvain Wiltord : Lundi 2 juillet 2012, l’été est là et les oiseaux chantent sur Tola Vologe. Alors que Sylvain Wiltord vient d’enfiler son short, au moment où il entame la deuxième rosette de son double nœud, 4 policiers débarquent au centre d’entraînement de l’Olympique Lyonnais (OL) pour l’arrêter.

Ils agissent sur instruction du parquet de Lyon « dans le cadre d’une infraction routière », précisent-ils.

Quelques jours plus tôt, l’attaquant qui a permis aux Bleus d’égaliser à la dernière minute de la finale de l’Euro 2000 face à l’Italie a été flashé à 135 km/h en ville, à Vénissieux. Soit un beau score de 85 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Convoqué à 3 reprises au tribunal, l’avant-centre avait jusqu’alors infligé 3 passements de jambe à la justice. Ainsi humiliée, celle-ci avait alors mandaté son bras armé pour venir déloger le joueur afin qu’il réponde de ses actes. Il sera finalement condamné à régler une amende de 1 500 €. Une broutille.

9 – Mickaël Landreau : 1 000 euros d’amende et 5 mois de suspension de permis pour un excès de vitesse de 85 km/h. Le 11 mai 2004, alors star du FC Nantes Atlantiques (FCNA), Mickaël Landreau a été contrôlé à 212 km/h sur l’Autoroute A85 dans le Maine-et-Loire, entre Angers et Tours.

landreau_voitureA l’époque le portier frimait, cheveux au vent, à bord d’une Audi. Lui, dont le poste sur le pré vert oblige à une certaine oisiveté, se rattrape en faisant fièrement vrombir les soupapes de son bolide.

Malheureusement pour le gardien international, les motards du peloton de gendarmerie de Vivy sont plus rapides et ne tardent pas à l’intercepter. Convoqué au tribunal de police de Baugé, le footballeur fait là aussi parler sa maîtrise de la feinte de corps pour se soustraire à la justice à son tour.

Mais là où Micka fait fort c’est que 3 ans plus tôt, il avait prêté sa chère image à une campagne de prévention routière. Faites c’que j’dis…

8 – Helton Dos Reis : Encore une Audi. Encore une autoroute. Et encore un excès de vitesse d’un footballeur. Le 29 septembre 2010, Helton Dos Reis sort sa S3 et l’exhibe sur le macadam de l’autoroute A43 dans le sens Lyon-Grenoble. Le problème avec ces voitures à gros moteur, c’est qu’elles sont confortables. Alors, on a beau mettre le pied au plancher, on ne sent pas la vitesse.

C’est sûrement l’argumentaire qu’a exposé le joueur du Grenoble Foot 38 aux forces de l’ordre qui l’ont arrêté après l’avoir contrôlé à 244 km/h, soit 114 au-dessus de la limite.

Apparemment, cela n’a pas suffit, puisque le Franco-Brésilo-Cap Verdien écope d’une suspension de permis de 6 mois. Les radars de la police se souviendront certainement plus longtemps de lui que les observateurs du football français.

7 – Jérôme Rothen : Peut-être l’un des excès de vitesse d’un footballeur évoluant en France le plus connu. Le 4 février 2008, le milieu de terrain du Paris-Saint Germain, pourtant pas réputé pour sa pointe de vitesse, déborde tout le monde sur la file de gauche de l’autoroute A13.

Résultat : flash à 245 km/h, soit 115 km/h au-dessus de la limite. Prends ça Helton Dos Reis !

Le blondinet voit sa belle Porsche immédiatement saisie et son petit truc rose d’une vingtaine de centimètres confisqué. Plus tard, il est convoqué devant le tribunal de Bernay, dans l’Eure, qui le condamne à 1 500 euros d’amende et 5 mois de suspension de permis.

Grâce à des excuse poignantes, relayées par son avocat devant la cour, le gaucher parvient tout de même à récupérer son véhicule. Depuis, il se déplace en âne dans le maquis corse.

6 – Milan Baros : Il est, jusqu’à présent, le seul joueur de foot pro à avoir fait mieux que Rothen. Début novembre 2007, Milan Baros, alors titulaire à l’OL décide de faire le malin au volant de sa Ferrari avec un pote à ses côtés.

baros_voitureL’autoroute A42 est dégagée, alors l’attaquant tchèque fait pétarader le pot d’échappement et, en quelques secondes atteint 271 km/h. Le problème c’est que, dans l’Ain, un radar l’attend et le flashe à 130 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Les gendarmes qui l’ont arrêté expliquent alors aux journalistes que le gars « voulait faire entendre le bruit du moteur » à son passager. Malgré cette preuve poignante d’amitié, les Schtroumpfs ne sont pas émus. Ils lui confisquent sa voiture et retirent son permis de conduire.

Plusieurs bonnes nouvelles pour Milan, malgré tout : il a battu le record de vitesse dans le département, selon les statistiques des gendarmes, et il n’a finalement reçu aucune sanction car la procédure judiciaire qui le visait a été annulée pour vice de forme… Elle faisait quoi, ta femme, pendant que tu faisais joujou avec ton bolide ?

5 – Mathieu Valbuena : 24 décembre 2010, Petit Vélo rentre en terres girondines pour les fêtes. Il est content, son papa lui a promis que le Père Noël viendrait le voir pour le réveillon.

valbuena_voiture

Alors pour calmer son impatience, le milieu de l’Olympique de Marseille (OM) décide d’aller s’offrir une Lamborghini flambant neuve avec les sous que lui a versé la famille Louis-Dreyfus.

Selon des informations exclusives fournies par les sources anonymes et extrêmement fiables de la rédaction de 90Minutes, il se serait alors rendu dans une concession située sur la rive droite de la Garonne.

Une fois son achat terminé, le petit Mathieu a voulu rentrer chez lui, à Blanquefort, pour montrer son nouveau bolide à son papa et à sa maman. Mais il n’arrivera jamais à destination. Car une accélération trop subite mal maîtrisée sur le pont François Mitterand aura raison de son carénage.

Depuis, les glissières de sécurité de la rocade bordelaise portent les stigmates du décès de la voiture de course. RIP Lamborghini.

4 – Cristiano Ronaldo : Restons dans le secteur du gel et du Pento avec Cristiano Ronaldo. Le 8 janvier 2009, l’attaquant portugais tout juste auréolé de son Ballon d’Or emprunte la bretelle de l’autoroute A538 qui doit le mener vers l’aéroport de Manchester.

ronaldo_voiture_accidentee

Arrivée sous le tunnel situé entre Wilmslow (ça ne s’invente pas) et Cheshire, la Ferrari du joueur de Man U percute violemment le mur extérieur après que sa roue ait mordu le trottoir, selon les conclusions des enquêteurs.

Verdict : le Portugais s’en sort bien, mais sa voiture à 150 000 euros beaucoup moins. Les photographies sont impressionnantes. On se demande où est le cucul et où est la têtête…

Des préoccupations qui n’ont pas empêché le beau gosse de partir se ressourcer en famille dans l’archipel de Madère.

3 – Emmanuel Adebayor : Au cours de l’été 2003, Emmanuel Adebayor jouit d’une côte au sommet en Ligue 1. Après quelques belles performances avec le FC Metz, le jeune espoir togolais est recruté par l’AS Monaco pour 5 ans.

Pressé de quitter le froid lorrain et ses métallos en perdition pour rejoindre la douceur de vivre inégalable de la Côte d’Azur, Manu décide de traverser la France du Nord-Est au Sud-Est en une nuit.

Pratiquement arrivé à destination, il percute une rombière d’une soixantaine d’année et la blesse grièvement. L’attaquant, fatigué par le trajet, aurait perdu le contrôle sa BMW 4*4. L’histoire ne dit pas si la victime a pu rentrer gratuitement au Stade Louis II par la suite.

2 – Gordon Banks : Gordon Banks est certainement l’un des gardiens les plus connus que le foot britannique a engendré. Le 22 octobre 1972, encore au top de sa forme, le portier de Stoke City va devoir stopper sa carrière brutalement.

Il est victime d’un terrible accident de voiture au cours duquel il perd l’usage de son œil droit. Coup de sifflet final pour « Banks of England » comme il était surnommé. Il est immédiatement remplacé par Peter Shilton.

Il rechaussera finalement les gants en 1977 pour un contrat d’un an avec les Fort Lauderdale Strikers aux Etats-Unis. Une Ligue par laquelle sont passées plusieurs vieilles gloires comme Franz Beckenbauer, Pelé ou Johan Cruyff.

Outre-Atlantique, il côtoie également George Best et remporter le titre de « Meilleur gardien du championnat » malgré son handicap.

1 – Charlie Davies : 3 jours après une victoire 3-2 face au Honduras, qui permet à la sélection des États-Unis d’obtenir son ticket pour la Coupe du monde 2010, Charlie Davis, au repos, prend place dans une voiture avec 3 autres personnes.

Manque de bol, la conductrice scd-inte rate et fonce droit dans un pylône sur une autoroute de l’État de Virginie, pas loin de Washington. L’accident est extrêmement violent. Le véhicule est littéralement coupé en deux. Une passagère de 22 ans décède.

L’attaquant a eu de la chance : assis à l’arrière, il s’en sort mieux mais doit tout de même subir 5 heures d’opération. Il souffre d’une perforation de la vessie, de fractures au fémur et au tibia, d’une luxation du coude gauche et plusieurs os du visage brisés. Du sang s’est même écoulé dans son cerveau. Tarantino n’aurait pas fait mieux !

Certains prédisent alors au jeune international un arrêt de sa carrière. Mais Charlie s’en fout ! C’est un dur le gars. Il reprendra finalement le chemin des pelouses mi-décembre 2010 avec le FC Sochaux Montbéliard (FCSM) avant de repartir en MLS, au DC United, où il refera parler la poudre dès le 2 février 2011.

Depuis, le prodige est un petit peu tombé dans l’oubli en France. Mis à part pour les utilisateurs de Twitter qui peuvent suivre de manière assez détaillée, sa vie qu’il s’amuse à détailler quotidiennement.

C’est ainsi que se termine cette remise des trophées des meilleures histoires de footballeurs en voiture. La sélection a été difficile. Mais, la situation économique étant ce qu’elle est, la rédaction de 90Minutes.fr ne peut pas se permettre de se lancer dans des Top 15 ou des Top 20.

Alors, nous saluons tout de même, les autres artistes de la catégorie : David Beckham, Valéry Mézague, Gigi Lentini, Gerald Asamoah, Hossam Mido, Nicolas Marin, Jens Lehmann et Edmundo. Eux aussi sont parvenus à briller autant dans les stades que sur les routes !

Commentaires

commentaires

Previous post

LILLE passe la 10ème

Next post

La marche était trop haute pour Valence