Chroniques

Sidney Govou licencié à cause de sa neknomination

Il y a eu des fins de carrière beaucoup plus honnêtes. Ce ne sera pas le cas pour Sidney Govou, désormais âgé de 34 ans. Après une vie sportive bien remplie à Lyon, suivie d’une pige au Pana et de deux saisons à Evian, l’ex-international français (49 sélections) a décidé de signer dans le club amateur de Chasselay le 27 janvier 2014 avant de raccrocher les crampons. Cependant, personne n’aurait cru que ça se termine aussi vite, et surtout de telle manière.

Exhibitionnisme alcoolisé sur le net

Internet a abrité bon nombre de phénomènes de mode plutôt loufoques voire même dramatiques, mais la sphère 2.0 n’aurait jamais pensé en arriver là. « Neknomination » où l’idée de filmer sa cuite en ingurgitant de l’alcool cul-sec le tout en nominant ensuite trois amis à en faire de même dans les 24 heures qui suivent. Une boucle sans fin.

Selon Le Figaro, le phénomène a débuté en Australie. Jay Anthony, un Australien amateur du jeu avec ses amis, a créé la première page Facebook qui a connu un succès immédiat et lancé le phénomène. Au départ, il s’agissait seulement de boire une bière d’un trait puis de défier ses amis. Mais le défi a vite dérapé. Les participants ont commencé à ingurgiter des mélanges d’alcool de plus en plus forts dans des situations de plus en plus périlleuses pour remporter ces défis, le tout filmé. Les mixtures absorbées sont devenues extrêmes, mélangeant de l’alcool pur avec du ketchup, des épices ou encore des œufs crus.

Depuis, le jeu fait le tour du monde. Toujours via les réseaux sociaux, il s’est rapidement répandu en Europe, d’abord en Irlande puis en Angleterre, où une partie s’est mal terminée. Pour rendre son défi plus impressionnant, un Irlandais de 19 ans a bu une pinte de bière avant de se jeter dans une rivière, au nord de Dublin. Il est mort noyé. Outre-Manche, on déplore déjà quatre décès de jeunes hommes directement imputables à la «Neknomination».

Govou, Go drink

Il n’a pas fallu bien longtemps pour faire le rapprochement entre les réseaux sociaux, l’alcool et les footballeurs. Connu des soirées « défonce » en boîte et autre passe-temps au goût de vodka, Sidney Govou cède aux sirènes de l’interdit. Nominé par Yann M’Vila, le Lyonnais n’a pas rechigné et s’est livré au jeu. Pensant que le but est de boire 24h sans interruption, c’est samedi dernier qu’il décida de réserver le Palais de la Bière, à Lyon pour 24 heures de cul-sec.

La toile s’enflamme et partage sa vidéo. Plus de 100 000 like’s sur Facebook dont ceux de Roy Keane, Souleymane Diawara, l’ensemble de l’équipe du RC Lens et Fred Hermel. Les conséquences sont immédiates : les supporters de Chasselay -dans un communiqué au nom des Ultras- demandent le licenciement de Sidney Govou. Ce dernier apprendra quelques heures plus tard la rupture de son contrat et décide par la même occasion de mettre enfin un terme à sa carrière.

Joints par nos soins, les dirigeants n’ont pas souhaité s’exprimer sur l’histoire. Dans son malheur, Sidney Govou entre tout de même dans le World Guiness Book comme étant le seul humain à boire 24h sans faire de coma éthylique. Simple formalité pour lui.

Previous post

Ligue des Champions-8èmes de finale : Les buts de Manchester City-Barça (0-2)

Next post

Des nouvelles de William Gallas

The Author

avatar

Tedd

Adepte du football Espagnol et de ses clichés, je justifie mon statut comme Marion Aydalot ou Pierre Menes. Anciennement FootEspagnol, ProgrammeFootball et service sécurité salle de 3e âge aux concerts de Magalie Vaé. En couple avec Laure Boulleau.

  • BenBravo

    Déja pour commencer, le contrat de Govou est un CDD. Et de 2 on ne peut pas licencier quelqu’un qui est en CDD. Le licenciement est réservé pour les CDI.

    • doud

      en espérant que tu dises ça sur le second degré comme le fait l’article… (par ailleurs un CDD peut être annulé pour faute grave dans ce cas)

      • Jhon38

        Désolé mais non ! Le terme « faute grave » ne peut être utilisé pour des faits avérés en dehors du cadre du travail.

      • ZhuToTo

        Yes tout à fait, sauf pour des « personnalités » publics, où leur travail ne se limite pas au terrain de foot, mais à l’image qu’ils représentent… Dans ce cas précis, Govou est bien reconnu comme le joueur de football de Chasselay et véhicule l’image du club dans ses actes…

        • Jhon38

          Ah oui vu comme ça, ça parait plus que plausible en effet !

    • é sa c bi1 vré

      En CDD tu peux chier sur ton patron, il a pas le droit de te virer, é sa c bi1 vrer

  • Guillaume

    C’est normal les fautes d’orthographe?