Les BLEUS

France – Pays-Bas (2-0) : les notes et des dames pour nos messieurs

Les Pays-Bas restaient sur 17 matchs consécutifs sans défaite, l’Equipe de France a fait parler son french kiss. Un bisou de Benzema, un baiser de Matuidi, les vitrines à Amsterdam ont volé en éclats. Une défense batave aussi ouverte que la femme de van der Vaart. Un match amical certes mais une victoire de rang qui permet aux Bleus de soigner leur image à quelques mois d’un rendez-vous très attendu au Brésil. Depuis le temps qu’on nous prenait pour des cons.

Les Notes

H. Lloris (6) : Hugo a sorti une belle parade face à van Persie. Puis il a accompagné du regard les rares tirs hollandais derrière sa ligne de but. Une soirée presque tranquille. Ça change du bordel ambiant à Tottenham.

P. Evra (6) : Ah Patrice, difficile de le noter. On préfère quand il fait de la merde, c’est tellement plus facile de lui mettre un 3. Il s’est fait déborder quelques fois mais a bien tenu son couloir globalement. Remplacé par Lucas Digne, le remplaçant du PSG.

E. Mangala (7) : La belle surprise de ce match. Il a coupé (quand d’autres découpent) la course de van Persie à plusieurs reprises. Solide et autoritaire dans les duels, il a souvent écarté le danger là où un Rami passe son temps à jouer aux cartes (attention, elle est subtile).

R. Varane (8) : Raphaël est toujours aussi impressionnant de sérénité. Le pressing, il s’en bat les couilles. Raphaël est un professeur de Yoga en puissance. Du shit et du talent.

M. Debuchy (7) : Avec un peu de chance, on entendra plus jamais parler de Sagna. Avec un peu de chance aussi, on aura droit à plus de centres réussis devant le but. Avec un peu de chance encore, on ira jusqu’en finale.

Y. Cabaye (8) : Propre. Trop propre. Discipliné, toujours la bonne passe, très bon à la relance. Yohan Cabaye doit cacher un lourd secret. Si la Turquie entre un jour dans l’Union Européenne, elle le devra en partie à Yohan.

B. Matuidi (8) : Il monte en puissance avec le PSG, il monte aussi en puissance avec les Bleus. Une preuve qu’il ne brille pas avec Paris juste parce qu’il est bien accompagné (une pensée pour Jallet). Un parcours logique et un but exceptionnel à la conclusion d’une action merveilleusement construite. Blaise a montré et montre de plus en plus souvent qu’il est capable d’être aux avant-postes pour apporter la supériorité numérique.

P. Pogba (6) : Pas son meilleur match. Peut-être parce que les autres ont brillé davantage comparé à lui. Toujours est-il qu’il est complémentaire et indispensable dans l’entrejeu. Le bloc Cabaye-Matuidi-Pogba risque de faire très très mal. En attendant Abou Diaby (retour prévu en 2022 selon les infirmiers, 2044 selon la police).

A. Griezmann (6) : A l’aise au Crystal comme sur le terrain, Antoine a réalisé une prestation très correcte pour une première. A confirmer mais il y a clairement une place à prendre là où un Payet est inconstant, un Rémy manque de technique et là où un Jeremy Menez fait la gueule parce que les fins de mois sont difficiles. Et puis il y a aussi Thauvin, les prochains mois seront décisifs pour établir une hiérarchie sur ce coté droit. Hiérarchie qui reste à définir.

M. Valbuena (7) : Très bon match de Mathieu qui récupère petit à petit son niveau de jeu qui lui a permis de frapper aux portes de l’Equipe de France. Un caviar pour Matuidi, très peu de ballons perdus. Le Juan Mata de l’Hexagone.

K. Benzema (8) : Alors c’est nul Benzema ? Vraiment nul ? Il aurait du choisir l’Algérie ? Bande de pitres. C’était bien la peine de nous faire chier avec Giroud. Comment pouvez-vous confier l’attaque des Bleus à un type qui porte des slips kangourou ? L’attaquant du Real Madrid confirme son état de forme. Décisif face à l’Ukraine, il l’est encore ce soir. Buteur et à l’origine du second but, Karim a montré de très bonnes choses. Il a décroché uniquement lors des situations pesantes pour apporter du soutien, souvent bien positionné pour effectuer les bons appels. Parfois un peu trop souvent hors-jeu également. Mais une valeur sure alors on ne va pas chier sur un profil d’attaquant qui se veut complet.

S. Nasri (0) : NUL, NUL, NUL. Transparent, il a rigolé pendant la marseillaise depuis son salon. Impardonnable.

BONUS Vidéo : tous les buts

BONUS From Dreux to Stade de France

Comme tout footix qui se respecte, Brèves était au SDF avec sa femme et ses enfants pour suivre la rencontre.

A LIRE ICI.

Previous post

Match amical : Les buts de France-Pays-Bas (2-0)

Next post

Cristiano Ronaldo a du souci à se faire

The Author

avatar

Mr Minutes

Retraité et ex-taulard de la J-League, je trinque à ma liberté conditionnelle chaque jour. Surnommé "le Tigre" par National Géografic et par mes pairs, j'emmerde tout ceux qui ne sont pas d'accord avec moi même quand ils sont d'accord.
C'est dire, mon sens du discernement et ma capacité à raisonner dans l'inconnu.

Grosse expérience en journalisme, j'ai été Rédac Chef de l'Equipe, de France Football, et Mickey Magazine (rubrique sport).

Grosse légitimité pour parler foot avec ton beau-père.