Chroniques

Hipsters ou intégristes : le 11 des barbus du football

L’art de discourir oralement avec clarté et persuasion n’entre généralement pas dans la liste des qualités dont font preuve les footballeurs professionnels. Il faut dire que délivrer des propos cohérents et constructif après plus de 90 minutes d’efforts n’est pas chose aisée. Ce n’est, de toute façon, pas vraiment ce qu’on leur demande.

Et pourtant, il faut bien que les footeux puissent s’exprimer, faire valoir leur spécificités individuelles. Alors, face à leur manque de rhétorique, ils doivent trouver des moyens de communication plus adaptés à leur condition. Si certains optent pour le canal capillaire avec des coupes de cheveux et des coiffures toujours plus extravagantes, d’autres, tout en restant dans le domaine de la pilosité, se tournent plutôt vers le port de la barbe.

Une pratique qui fait de plus en plus d’adeptes depuis plusieurs mois chez les joueurs de football professionnels un peu partout dans le monde. Boucs, moustaches, barbes taillées ou sauvages, tous les styles sont au rendez-vous. Si bien que nous sommes désormais en mesure de vous proposer une équipe-type des footballeurs barbus.

Avant tout, précisons qu’il faut à tout prix E-VI-TER les A-MAL-GA-MES. Non, tous les barbus ne sont pas des hipsters. Sachez que certains laissent pousser les poils sous leurs mentons pour des raisons qui relèvent des croyances religieuses. Sont-ils fondamentalistes ou extrémistes pour autant ? Laissons les incontournables et incontestables experts de BFMTV répondre à cette question.

Sachez enfin que le port d’une barbe peut aussi résulter d’un manque d’hygiène. C’est certainement le cas pour plusieurs des joueurs que nous avons sélectionnés afin de constituer note 11 type des barbus. A vous de trouver lesquels…

ENTRAINEUR

Slaven Bilic : Oui ce nom vous dit surement quelque chose, puisqu’il s’agit de l’homme qui a fait expulser Laurent Blanc en demi-finale de Coupe du monde. Non ce n’était pas avec le PSG jeune gamin mais avec les bleus jeune connard. Mais tu étais sans doute encore une goutte de sperme alors on ne t’en veux pas.

Slaven Bilic
Slaven Bilic écrase la concurrence dans le Hipster game

 

La Compo’

11 type des Barbus

Un 4-4-2 des familles 50% Hipster, 50% Intégriste, 100% football

Avec des frères qui reviennent pour la plupart de la Syrie comme Lisandro Lopez, ce schéma de jeu se veut clairement offensif. Au milieu, Andrea Pirlo (Yemen) organisera la partie dans une rôle de meneur de jeu en position reculée. En défense c’est Gerard Piqué qui se contera de garder le bar à salades BIO.

LE 11 DE DÉPART

Tim Howard : De son vrai nom Timothy Matthew Howard, il compte 104 sélections avec les États-Unis et s’est notamment fait remarquer en 1/8 de finale de la Coupe du monde 2014 en alignant 16 parades dans un même match contre la Belgique. Peu de gens le savent, mais il est atteint de la maladie de Gilles de la Tourette depuis qu’il est tout jeune. Tim joue aujourd’hui à Everton après être passé par Manchester United. Il ne peut désormais plus revenir aux USA sans risquer d’être envoyé, sans procès, croupir à Guantanamo.

Daniel Carvajal : Son nom est un véritable exercice de prononciation pour tous ceux qui veulent apprendre à bien parler espagnol et notamment à correctement prononcer la fameuse « jota » et à rouler les « r » comme il faut. A seulement 23 ans, Daniel Carvajal a déjà remporté la Ligue des Champions, la Coupe du Roi, la Supercoupe de l’UEFA et la Coupe du monde des Clubs. Un palmarès presque aussi fourni que sa barbe qu’il laisse pousser depuis sa puberté.

Anthony Vanden Borre : Comme son nom l’indique, Anthony Vanden Borre est né à Likasi en République Démocratique du Congo. Mais il est de nationalité belge. Une histoire qui ferait un bon épisode de Tintin. En 2004, il devient, à 16 ans, le deuxième plus jeune joueur de tous les temps à évoluer avec la sélection de la Belgique. C’est à ce moment qu’il décide de laisser pousser ses poils au menton pour paraître plus âgé.

Gerard Piqué : Comment remporter la Coupe du Monde, la championnat d’Europe, la Coupe des Confédération, la Ligue des Champions 2 fois, la Liga 4 fois, la Coupe du Roi 2 fois, la Coupe du Monde des Clubs 2 fois et faire un enfant à Shakira, sans être vraiment très bon, ni très rapide ? Un prénom de beauf, une coupe en brosse mais surtout, SURTOUT une barbe de 3 jours. Très importante la barbe de 3 jours.

Gaël Givet : Ah Gaël, du rêve bleu à la Ligue 2. Que serait Monaco sans Gaël ? Car OUI Gaël était le Thiago Silva Français il y a une décennie avant de sombrer à l’OM et pour le reste de sa vie. On fait un bond en 2013, de retour des Blackburn Rovers, Gaël Givet signe à l’AC Arles-Avignon. Il y reste une saison pendant laquelle il découvre les vélos à pignon fixe, les chemises à carreau et la folk acoustique. A l’inter-saison, il file du côté d’Evian-Thonon-Gaillard, en Ligue 1. Il débarque en Savoie avec une longue barbe qui cache entièrement son cou. Personne ne le reconnaît dans son nouveau club. Vexé, il ne joue qu’un seul match et retourne en Provence.

Andrea Pirlo : Le désormais mythique milieu de terrain italien de la Juventus Turin ne manque jamais une occasion de démontrer son élégance footballistique. Mais Andrea Pirlo est un esthète complet. Voilà pourquoi, il porte une barbe toute en sage virilité depuis plusieurs mois maintenant. Un dicton italien dit que, depuis, à chaque coup-franc qu’il tire, 25 enfants sont conçus dans le pays. Allez comprendre…

Raul Meireles : Il est couvert de tatouages, porte une crête sur un crane chauve et une barbe plus que touffue. Mettez-lui une 8-6 dans les mains et vous le confondrez sans problème avec un punk à chien. Pourtant Raul Meireles a été élu footballeur le plus sexy du monde en 2014 et 2015 par le magazine Glam’Mag. En réalité, le Portugais est une fashion-victime. Hors des terrains, il enfile des costards élégants et des jeans slims. Il est même propriétaire d’une boutique de prêt-à-porter. Méfiez-vous des apparences !

Antonio Candreva : Il n’est jamais allé en Syrie, ni en Irak d’ailleurs, mais porte quand même une épaisse barbe qui cache tout le bas de son visage. Le tout en étant employé par un club qui s’appelle SS Lazio. C’est osé !

Lisandro Lopez : Cheveux courts, voire rasés, barbe taillée en pointe, Lisandro Lopez est le plus oriental de tous les Argentins. A force de trop vouloir devenir calife à la place du calife, l’ancien avant-centre de l’OL a fini par attirer l’attention des services de l’immigration. Ils l’ont foutu dans un charter, direction le Qatar. Désormais djihadiste en devenir, le joueur d’Al-Gharafa est proche d’ouvrir un centre de formation pour le compte de l’Olympique Lyonnais dans le Golfe. Jean-Michel Aulas s’en frotte déjà les mains.

Arda Turan : Depuis qu’il a signé à l’Atlético Madrid, Arda Turan s’amuse à perforer les défenses ibériques. Le droitier est agile et il n’a de cesse de le démontrer sur son aile (droite pour le coup). Mais, il excelle encore davantage à « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette ». N’ayant jamais eu l’occasion de rire durant sa jeunesse, il est tout simplement imbattable à ce jeu. Il a tenté de convertir Antoine Griezmann à cette pratique. En vain…

Nicolas Anelka : Depuis que Nicolas Anelka porte la barbe et côtoie Dieudonné, la France a peur. Après avoir lâchement insulté Raymond Domenech en 2010 en Afrique du Sud et gâché une carrière plus que prometteuse, le natif de Trappes serait en passe de virer djihadiste. Cachez vos enfants, protégez vos femmes et équipez-vous de gilets par balle, l’ennemi-intérieur vous menace. Ah non, en fait, on nous signale dans l’oreillette que Nico envisage tout simplement de se reconvertir en sosie officiel de Georges Moustaki pour s’assurer quelques subsides une fois sa carrière de footballeur terminée.

Remplaçants :

Volkan Demirel

Raïs M’Bolhi

Yann M’Vila

Antonio Nocerino

Sandro

Fahid Ben Khalfallah

Franck Ribery

Georgios Samaras

Previous post

Vainqueur de la Ligue 1 : sur quelle équipe parier ?

Next post

Autant en emporte l’Evian

The Author

avatar

Peyo Couronnes

Footballeur amateur, amateur de foot mais surtout admirateur d'Anthony Bancarel. Je porte un maillot de Cantona, des baskets clignotantes LA Gear et un survet' Sergio Tacchini. Joueur de devoir, infatigable râtisseur, je laisse parfois traîner le pied. Pour vos œufs et autres pizzas, adressez-vous à mon avocat.