90minutes Football ClubLigue 1

Le 90minutes Football Club analyse la 30ème journée de L1

Les résultats de l’OM n’ont jamais été aussi mauvais, les joueurs continuent pourtant à faire le signe de Jul. Il existe donc bien un lien indéniable entre la qualité de jeu proposé par l’OM et la musique de cet artiste chevronné. Bienvenue au 90minutes Football Club.

Crissement de pneus sur le plateau avec du « Demain c’est loin » à fond dans la sono, Rachid Tallaron pénètre dans l’enceinte en Dacia Sandero accompagné de Brèves Heart notre réalisateur. Quel homme de gout. Quelle classe !

Cette semaine, notre hôte est un invité de dernière minute. Encore confortablement installé à son poste hier, il est aujourd’hui démasqué par ses chefs pour son emploi fictif et vient agrandir les rangs du pole emploi. Je vous demande d’APPLAUDIR ! Willly SAGNOOOOOOOOL !

– Willy, un mot rapide avant de dévoiler notre programme ?

– C’est bien ici l’émission où l’on peut critiquer les noirs sans être inquiété

Au menu de cette 30ème journée, Paris est champion à 8 journées de la fin. Troyes était relégable à 30 journées de la fin déjà. Nous reviendrons sur ces records que le PSG ne battra jamais. Nous parlerons également de la victoire de Toulouse qui interroge. Doit-on se réjouir d’une victoire contre des sans-abris ? Bordeaux inquiète, devant la solidarité très faibles, les Enfoirés se mobilisent pour réunir des fonds. Mais tout de suite place au CHOC de ce dimanche soir. PLACE AU JEU !

Rennes – OL : le débrief de la rédaction

Une rencontre qui avait si bien commencé pour l’OL grâce à un Costil en sponsor sur les 2 buts. Tout a débuté avec un but qui ressemblait à un guet-apens. 21H34, un jeune black (nous l’appellerons Crunch pour ses boutons d’acné, ndlr) attire sa victime (Benoit) et l’invite à s’asseoir sur le siège passager avant d’une berline. Derrière un arabe (nous l’appellerons l’arabe pour son arabité, ndlr) fourbe aux sourcils très prononcés n’a plus qu’à jaillir avec un sac plastique. Benoit finit asphyxié. 1-0 pour l’OL.

22H10, plus rien ne va pour Benoit depuis sa récente agression cherche à se reconstruire. Qui est-il ? Un gardien de merde insouciant. Il se laisse aller à une sortie hasardeuse sous vodka-pomme. Benoit n’a rien appris de ses erreurs. Il est rêveur, il a ses modèles, la nuit il rêve de devenir Kevin Trapp. Mais le peut-il vraiment ? Benoit tombera dans les vapes dans une sombre ruelle à 22h11. Alexandre en profitera pour lui faire les poches. La vie de la street est impitoyable. 2-0 pour l’OL et des questions. Beaucoup de questions pour Rennes. Il reste 8 journées alors pourquoi ne pas attendre vraiment le dernier moment pour gâcher sa saison comme le veut la tradition ?

Les étrangers qui jouent pour le club breton (les rennais, ndlr), vont avoir un véritable sursaut d’orgueil.  30 minutes pour faire croire aux supporters que quelque chose est possible. Une dernière demi-heure de folie. Courbis, chroniqueur radio et accessoirement entraineur de foot, lance dans le bain deux joueurs au nom exotique. Un coaching qui lui donnera très vite raison. Diagne marquera le 1er but de l’espoir et Boga, soda très prisé en Tunisie, viendra éteindre les derniers espoirs rhodaniens de recoller avec Monaco. La canette s’ouvre et la victoire de l’OL fait pshhhh.

L’OL perd 2 points très précieux et reste derrière Nice. Rennes reste en course pour l’Europe et entretient l’illusion qu’un exploit est possible. Comme chaque année, la Rédaction admire le respect à la lettre de cette tradition.

Ce qui nous amène à la question suivante : et si Rennes était en train de changer ?

#ANALYSE #OEILCRITIQUE

Direction le métro parisien pour retrouver Nordine Dugarry ligne 2 en direction de BarbèsRochechouart. Une destination très prisée par les arabes.

 

nordine dugarry 90FC

 

Minutes : Bonjour Nordine, on monte ?

Nordine Dugarry : Salam Boss. Allez. On va s’asseoir sur le salon marocain 6 places là. Du thé à la menthe nous attend.

Minutes : Merci Nordine, quel accueil, il y a même du pignon. On va faire très vite avant d’être dérangés par de mauvais musiciens. Une question Nordine. Une seule ! Dimanche soir Rennes a su sonner la révolte face à l’OL. Et si ! ET SI ! Rennes avait tout simplement changé ?

Nordine Dugarry : Seulement 2 noirs sur la compo’ de départ avec Fernandes et Dembélé. Rennes a changé de visage. Ses sonorités africaines se font plus rares et les résultats sont au rendez-vous. Il n’y a pas de hasard.

Minutes : Existe-t-il vraiment un lien lorsque qu’on sait que ce sont 2 noirs qui ont marqué en faveur de Rennes…

Nordine Dugarry : Et QUI ont-ils piégé pour arriver à leurs fins ? QUI HEIN !!!

Minutes : Des noirs….

Nordine Dugarry : Exactement. Fallou Diagne s’est débarrassé du marquage de Samuel Umtiti comme on se débarrasserait d’un moustique sur son pare-brise tandis que Boga a évincé Rafael, plus tenace sans doute parce qu’il a du sang blanc. On le voit clairement. Le surplus de joueurs de tam-tam est handicapant pour n’importe quel effectif.

Minutes : Merci Nordine.

 

LE SONDAGE DE LA SEMAINE

Cette semaine, sondage sur une population en souffrance.

LE FDP DE LA SEMAINE

Pour la 1ère fois de la saison, le Jury a décidé de couronner une institution entière. Plus que les personnes autour de cette institution, c’est tout un état d’esprit qui est récompensé. Violé à maintes reprises, le club n’a jamais su se reconstruire avec dignité. Au contraire il a continué à faire la fille facile en ouvrant ses jambes au plus offrant. Même l’OM moche,  le laideron y est passé. Ce soir là 6 hommes étaient venus déflorer la pute du village. 9 coups de reins offerts aux parisiens un samedi après-midi à l’heure du gouter. C’en est trop. TROYES est le FDP de la semaine. Pour avoir donné ses fesses jusqu’au bout sans jamais avoir respecté son public et pour compter autant de nombre de points que sur le dos d’une coccinelle.

ON L’AVAIT VU VENIR

Le titre pour le PSG à 8 journées de la fin. Troyes s’est vu comme un club de DHR et a concédé une cinglante fessée. Première fois que les supporters voyaient du football cette saison et ils n’ont pas été déçus. Un Pastore de gala qui alimentera encore YouTube de gestes techniques osés face à un club séropositif, SANS OUBLIER le quadruplé de ZLATAAAAAN ? Ibrahimovic ! (le public est en transe à l’évocation de ce nom slave) Tour de terrain mérité pour des Troyens qui ont laissé femmes et fierté à disposition des joueurs de Laurent Blanc tout le week-end.

Buteur et passeur décisif pour Edinson Cavani, le Troyen Matthieu Saunier délivre un joli clin d’oeil à son club formateur, Bordeaux. Car oui, les Girondins enchaînent raclée sur raclée, la dernière à Toulouse. 4 buts chez un relégable, l’exploit incommensurable a été salué par l’ONU mais aussi AQMI. Le président sénégalais Mack Sall a salué l’expulsion de son conducteur de pirogue attitré Lamine Sané tandis que des sacs de riz ont été livrés au château du Hailan pour la plus grande joie de Jean-Louis Triaud.

ON NE L’AVAIT PAS VU VENIR

Cinquième 1-1 en cinq journées pour l’OM. Régularité, constance et continuité sont les maîtres mots. Michel ne souhaite pas froisser son charisme et distribue les points à ses adversaires. Les séances vidéo sont désormais consacrées aux Periscope de Jul, véritable idole d’un vestiaire où Michy Batshuayi n’hésite plus à répondre à ses mentions sur Twitter. Tacticiens, Lassana Diarra et Steve Mandanda gèrent le schéma de jeu et les compositions d’équipe sous le regard d’un Michel désabusé par la tenue vestimentaire d’un kiné.

L’ITW DE RACHID TALLARON

3 QUESTIONS À WILLY SAGNOL

1) Willy, t’as tenu 30 journées en Ligue 1 avec des résultats toujours plus exécrables, c’est QUOI le secret de cette longévité ?

– J’ai fait croire aux dirigeants qu’il fallait repartir de zéro, insuffler un nouvel état d’esprit au groupe, recruter.

2) PTDR ! ET ?

On était fauché et on était déjà à 0 mdr. C’était le chaos, j’avais 7 € 50 de budget pour recruter des renforts.

3) C’est juste comme budget… tu les as dépensé comment ?

– J’ai dépensé la moitié en eau pour abreuver mes joueurs d’Afrique noire et 3 pièces de wings pour leur faire plaisir. Mais évidemment il y aura toujours des mauvais langues pour dire que j’ai un problème avec les singes.

LA BELLE IMAGE DU JOUR

Willy Sagnol ne semble plus faire l’unanimité à Bordeaux malgré sa vision de jeu et son identité footballistique clairement affichées dans les tribunes du Stadium.

Willy Sagnol délivre sa vision de jeu

 

BONUS – FOOT FÉMININ

La Journée Mondiale de la Femme prise trop à coeur par la WAG de Pastore qui n’hésite pas à marcher sur la meuf de Payet.

CE QU’IL FALLAIT RETENIR DES AUTRES RENCONTRES

  • Monaco tient tête à Reims au stade Louis II. Magnifique exploit de la part du dauphin du PSG qui n’a pas su concrétiser les avances langoureuses de son avant-centre Wagner Love.
  • Un accueil triomphal pour le retour de Frédéric Antonetti en Corse, salué par des coups de fusil. Lille aura dégainé par deux fois avec Boufal et Amadou, laissant des Bastiais maculés de sang.
  • Le podium s’éloigne pour Caen, défait chez le Gazélec. Andy Delort doit s’incliner face au blédard Khalid Boutaïb.
  • Les Nantais n’ont peut-être pas Ousmane Dembelé mais ils ont Emiliano Sala, le Cheick Diabaté argentin. Angers enchaîne son 7ème match sans victoire.
  • Nice est sur le podium. Valère Germain, le Kevin Gameiro de la Côte d’Azur, propulsera-t-il les Aiglons en Ligue des champions ? Hatem Ben Arfa sera-t-il élu joueur maghrébin de l’année 2016 ? Réponse dans quelques mois.
  • Nouveau revers pour Saint-Etienne, trollé par un but de Jimmy Briand écrivant OL avec ses doigts. Encore un qui ne suivait pas les cours d’écriture dispensés par les colons dans les DOM-TOM.

 

Merci de nous avoir suivi pour ce nouveau numéro du 90minutes Football Club. Willy Sagnol parade avec un tank allemand sur le plateau du 90FC et nous demande si nous avons une tondeuse. Rachid Tallaron prête sa babyliss. Séance de coiffure improvisée pour Yoni, David et Moché, 3 spectateurs admiratifs devant le talent caché de Willy Sagnol qui leur prépare une coupe très militaire.

A la semaine prochaine. GÉNÉRIQUE.

Previous post

La brutalité du foot féminin en mode Journée de la Femme

Next post

J'ai joué au foot avec une YouTubeuse

The Author

avatar

Mr Minutes

Retraité et ex-taulard de la J-League, je trinque à ma liberté conditionnelle chaque jour. Surnommé "le Tigre" par National Géografic et par mes pairs, j'emmerde tout ceux qui ne sont pas d'accord avec moi même quand ils sont d'accord.
C'est dire, mon sens du discernement et ma capacité à raisonner dans l'inconnu.

Grosse expérience en journalisme, j'ai été Rédac Chef de l'Equipe, de France Football, et Mickey Magazine (rubrique sport).

Grosse légitimité pour parler foot avec ton beau-père.