Le rasage à l’ancienne expliqué

Le rasage est un des premiers gestes de beauté que l’homme a acquis pour avoir une apparence attirante. Les premiers hommes se sont munis de pierre (silex) qui permettait de tailler la barbe non sans quelques coupures. Par la suite le rasage ne s’est pas limité uniquement à redonner un visage glabre. Ici nous nous allons nous intéresser au rasage de la barbe et/ou de la moustache, plus particulièrement celle dite rasage à l’ancienne qui nécessite l’utilisation d’un rasoir coupe-choux. A quoi ressemble le rasoir coupe-choux et quelle est la technique de rasage au rasoir coupe-choux.

Description du rasoir coupe-choux

Le rasoir coupe-choux est aussi appelé rasoir droit ou sabre. A l’origine s’était l’outil du barbier chez qui l’homme passait le dimanche pour se refaire une beauté. La forme traditionnelle sous laquelle le rasoir coupe-choux est reconnu, se distingue par une longue lame effilée (le must en acier) qui s’encastre dans un manche qui peut être en bois, plastique solide, bambou ou en métal. Le rasoir coupe-choux ne prend pas beaucoup de place. Plié, le rasoir coupe-choux mesure environ 15 cm (suffisant pour une poche de pantalon) sinon, à lame apparente, la longueur totale est de 24 cm.  Le rasoir coupe-choux peut être équipé de lames différentes dont la particularité sera leur nez.  Le nez ou bout de la lame peut prendre la forme de pointe arrondie, de pointe carrée, de pointe à la française… La pointe permettra selon l’habilité de l’utilisateur de donner une précision inégalable au rasage.

Credit Photo : rasoir-coupe-choux.com

Technique de rasage

L’utilisation du rasoir coupe-choux obéit pour les traditionnalistes à un rituel. Il faut sortir son attirail constitué d’un blaireau à poil, du savon à barbe et bien sûr sortir de son étui le rasoir coupe-choux. Avant chaque rasage le rasoir coupe-choux est aiguisé en frottant la lame à une lanière de cuir. Ces préliminaires ont pour effet pour l’adepte de la coupe au rasoir coupe-choux de faire hérisser le poil.

Comme pour tout rasage, les endroits à raser sont passés à l’eau chaude. Une application circulaire au blaireau du savon à barbe permettra le glissement de la lame effilée du rasoir coupe-choux. Il est recommandé de déplacer le rasoir coupe-choux sur le visage dans le sens du poil. Un second passage du rasoir coupe-choux permettra d’éliminer les résidus, les restes de poils, d’assurer une finition de la coupe et de donner un aspect lisse de joue de nouveau-né à l’homme.

Le rasage ne se termine pas par décocher son plus beau sourire au miroir, rasoir coupe-choux à la main. Pour éviter les boutons dévastateurs, toutes sortes d’irritations ou désagréments qui gâcheraient la journée il est nécessaire de passer à l’eau froide les parties rasées. Ceci afin de resserrer les pores de la peau.

Hélas, toute chose ayant une fin, il faut nettoyer à l’eau chaude le rasoir coupe-choux et l’enduire d’un peu d’huile pour éviter l’oxydation de la lame.

Tenté par un essai ?

Si l’envie vous vient de gouter à se plaisir viril, poussez la porte du barbier de votre quartier. Mais ne laissez pas votre gorge à la portée de n’importe quel individu équipé du rasoir coupe-choux car un geste mal attentionné pourrait vite abréger votre expérience.

A lire aussi : Comment bien utiliser une crêpière ?