guide d'achat thermomètre auriculaire

Que faire en cas de bris de thermomètre auriculaire ?

Avant que les thermomètres auriculaires ne soient conçus, ce sont les thermomètres en verre de mercure qui étaient utilisés. Ils permettaient de mesurer la température corporelle humaine par voie rectale, axillaire et buccale. Pendant des années ils ont été le seul instrument disponible pour la prise de température.

Une fois qu’ils se brisaient, ils libéraient ce mercure qui s’est avéré être une substance toxique. Il fallait donc vite le ramasser et l’éloigner. Aujourd’hui, ce sont les thermomètres infrarouges auriculaires qui sont dans les habitudes. Lorsque ces derniers se brisent, que fait-on alors ? Que faire en cas de bris de thermomètre auriculaire ?

Le mercure ? Interdit depuis longtemps

Pendant de nombreuses années, le mercure fut le seul liquide que l’on retrouvait dans tous les types de thermomètre. Il a été interdit d’usage en 1999 à cause de sa haute toxicité. En grande ou en petite quantité, dès qu’il se répandait dans l’air et qu’il était inhalé, il pouvait causer des lésions cérébrales, le délire ou la paralysie. En cas de bris, il était conseillé de rapidement nettoyer la surface concernée. Du papier essuie-tout, de l’eau et du savon étaient les nettoyants conseillés.

A considérer : Ce forum

Les substituts au mercure

Il s’agit de substances comme le galinstan, le Gallium, le kérosène, l’alcool ou le toluène. Aucune de ces substances ne s’est révélée toxique pour la santé humaine et très rapidement, ils ont pris la place des thermomètres à mercure. Chacun de ces liquides a sa couleur. Bleu ou rouge, il suffisait de nettoyer également la surface concernée avec de l’eau et du savon.

Un autre substitut aux thermomètres à mercure et aux thermomètres à liquide rouge et bleu est représenté par les thermomètres électroniques. Particulièrement, les thermomètres infrarouges auriculaires. L’embout de ce thermomètre est introduit dans l’oreille de l’enfant pour pouvoir prendre sa température corporelle.

Par mégarde ou à la suite d’une attention, ce thermomètre peut subir une chute et par conséquent se briser. Cependant, avec un thermomètre auriculaire, vous êtes assuré de ne pas être confronté à des bris de verre. Parmi les matières utilisées pour sa conception, le plastique est la matière dominante.

A visiter également : Conseils d’achat sur les aspirateurs balais

Avec ce type de thermomètre, vous ne risquez pas non plus une ingestion au mercure. Puisqu’il n’en contient pas. Tout est effectué de manière électronique : de la prise de la température à l’affichage des valeurs.

En cas de chute de ce genre de thermomètre, vous ne pourrez être confronté qu’à un dysfonctionnement. Au pire des cas, les bris pourraient concerner l’écran LED du thermomètre auriculaire. Il est alors conseillé de ramasser les petits débris de verre avec un papier essuie-tout humide. Veillez à ce qu’aucun bris de verre ne demeure au sol afin que personne ne soit blessé.

Une fois que l’écran est brisé, il est recommandé de ne plus faire usage de ce thermomètre. Même sans qu’il ne le soit, les risques que votre thermomètre auriculaire ne fonctionne plus comme il faut sont assez grands. Il se pourrait que les valeurs qui seront affichées une fois les nouvelles températures prises ne soient pas exactes. Il est alors fortement recommandé de changer de thermomètre auriculaire.

Examiner ceci